Sur TF1, François Pelletant dénonce le drame de la RN20

Lors de l’émission l’émission « 7 à 8 live » présentée par Harry Roselmack diffusée le 18 février 2018, François Pelletant, la maire de Linas dans l’Essonne a participé à un large reportage sur la dangerosité de la RN20.

C’est un coup de projecteur qui, espère François Pelletant, « sera salvateur pour notre ville et ses voisines traversées par cet axe majeur qui draine, à lui seul, 70 000 véhicules par jour dont de très nombreux poids lourds ! » Comme François Pelletant l’a expliqué à l’équipe journalistique de TF1 avec qui il a travaillé pour aboutir à ce reportage ; « depuis que je suis Maire de Linas, j’ai malheureusement dû faire face, avec les services de secours, à une douzaine d’accidents mortels sur une portion de route qui fait à peine 3km sur notre territoire à Linas… » Ainsi, détaille François Pelletant, plus de 60 accidents par an ont lieu en moyenne sur cette voie entre Etampes et Longjumeau, entrainant de nombreux blessés et parfois des morts. Neuf victimes sont à dénombrer, rien que pour les deux dernières années, et pour la moitié de ces accidents mortels, des poids lourds étaient impliqués… Vitesse excessive, non-respect des distances de sécurité ou du temps de repos, péage autoroutier exorbitant et dissuasif, les camions sont au cœur de la problématique de la dangerosité de la RN20 comme cela est démontré dans le reportage.

Avec les autres Maires voisins, François Pelletant milite pour la création d’un boulevard urbain pour dissuader les poids lourds en transit d’emprunter la RN20. Un projet chiffré à 200 millions dans le projet d’aménagement du Syndicat Mixte d’Etudes de la RN20 (organisme intercommunal regroupant 16 communes traversées). Cette étude qui date de 2015 a été commanditée sur un tronçon de 20 kilomètres entre Longjumeau et Arpajon. Le projet consiste à organiser la mutation urbaine de cet axe réhabilité avec l’arrivée d’un nouveau transport en commun, en partie avec une voie dédiée. Plus que jamais, il est temps de se mobiliser pour faire aboutir ce projet. Pour qu’il n’y ait plus d’accident, pour qu’il n’y ait plus jamais de mort. Si vous n’avez pu voir l’émission en direct, il existe une session de rattrapage via un lien sur le blog de François Pelletant www.pelletant.fr ou sur sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *