François Pelletant pour l’armement des policiers municipaux

Dans la revue éditée par l’association des Maires Franciliens, son Président, François Pelletant s’exprime pour la première fois sur l’armement des policies municipaux.

Les maires sont responsables de la sécurité de leurs agents. Les dispositions de l’article 2-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 mentionnent ainsi que “les autorités territoriales sont chargées de veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous leur autorité”. Pour François Pelletant, « c’est un enjeu considérable quand on pense à ces agents blessés, voir même tués dans l’exercice de leur fonction ».

Pour autant, les débats sur l’armement des polices municipales sont anciens, d’autant plus que les prérogatives des forces de sécurité locales se sont accrues ces dernières années, notamment depuis 1999 et la loi du 15 avril qui autorise l’équipement d’armes à feu sous conditions. Certains, inquiets de voir ces policiers ou les élus locaux devenir des «shérifs», sont pour une stricte limitation de leur compétence. Soit. Mais alors s’interroge François Pelletant, « pourquoi les associer à la mise en place du plan Vigipirate ou à la lutte contre le terrorisme comme c’est désormais le cas dans notre pays ? »

Quand on sait que moins de la moitié de ces policiers sont armés et qu’un tiers d’entre eux n’est pas équipé de gilets pare-balles, on s’expose malheureusement à des drames.

La sécurité, c’est un métier et l’arme, malheureusement, un de ses outils indispensables. Pour l’agent qui patrouille tous les jours, en ville, dans nos communes, le danger existe. Mais c’est un risque que nous ne pouvons assumer. Depuis les attentats de janvier dernier, le Ministère de l’Intérieur semble prendre la mesure de l’enjeu. Désormais, il appartient au maire de faire la demande d’armement de sa police municipale.

Pour François Pelletant, « il est temps d’ouvrir les yeux sur la réalité de la situation et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des Français et de ceux qui les protègent. Nous autres Maires devons prendre nos responsabilités en donnant les moyens de défense et de protection nécessaires pour nos policiers municipaux. A l’Association des Maires Franciliens, nous pensons aujourd’hui que l’armement de la police municipale est une nécessité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *